Balthus à la Fondation Beyeler de Bâle

Fondation Beyeler, Bâle
jusqu'au 1er janvier 2019 

Réalisme controversé
Dans son travail aux facettes et aux lectures multiples, vénéré par certains et rejeté par d’autres, Balthus, de son vrai nom Balthasar Klossowski de Rola (1908-2001), trace une voie artistique alternative, voire opposée aux courants des avant-gardes modernes et des représentations que l’on peut s’en faire.

Cette exposition rétrospective de la Fondation Beyeler est la première qu’un musée suisse consacre à Balthus depuis dix ans. L’exposition réunit 40 tableaux clé de toutes les phases de sa carrière, des années 1920 aux années 1990. À travers cette sélection, c’est pour ainsi dire la quintessence de l’œuvre de Balthus que découvrira le visiteur, fruit d’une carrière très longue qui n’aura pourtant produit que quelque 350 travaux.

Balthus - Passage du Commerce Saint-André, 1952–1954

Balthus - La Partie de cartes, 1948–1950

Balthus - Thérèse rêvant, 1938

Balthus - Le Roi des chats (Autoportrait), 1935

 

Fondation Beyeler 
Baselstrasse 101, CH-4125 Riehen/Bâle
Tramway : Arret Fondation Beyeler (Tram 6)
www.fondationbeyeler.ch

Ouvert tous les jours de 10h à 18h, nocturne mercredi jusqu'à 20h

Entrée 25€ - Tarif réduit 12€ : étudiants, enseignants
Gratuit : moins de 25 ans

Abonnement Actualités et Chroniques d'Expos

Recevez régulièrement nos Actualités ou nos dernières Chroniques d'expositions à Paris et en province...

Exposition à la une…

Derniers jours...

  • Balthus à la Fondation Beyeler de Bâle
    Balthus à la Fondation Beyeler de Bâle

    Fondation Beyeler, Bâle
    jusqu'au 1er janvier 2019 

    Réalisme controversé
    Dans son travail aux facettes et aux lectures multiples, vénéré par certains et rejeté par d’autres, Balthus, de son vrai nom Balthasar Klossowski de Rola (1908-2001), trace une voie artistique alternative, voire opposée aux courants des avant-gardes modernes et des représentations que l’on peut s’en faire.

  • Willy Ronis au Pavillon Carré de Beaudoin
    Willy Ronis au Pavillon Carré de Beaudoin

    Pavillon Carré de Beaudoin, Paris
    prolongée jusqu'au 2 janvier 2019

    Essentiel de photographe
    Personnage clé de l’histoire de la photographie française, Willy Ronis (1910-2009) est l’une des plus grandes figures de cette photographie dite "humaniste", attachée à capter fraternellement l’essentiel de la vie quotidienne des gens. À partir de 1985, l'artiste se plonge dans son fonds photographique pour sélectionner ce qu’il considère comme l’essentiel de son travail. Il réalise une série de six albums, constituant ainsi son « testament photographique ». Ces albums inédits sont la matrice de cette exposition.

  • Peintures des lointains au Quai Branly
    Peintures des lointains au Quai Branly

    Musée du Quai Branly, Paris
    jusqu'au 6 janvier 2019

    Regards de découverte
    Des portraits d’Amérindiens de George Catlin aux scènes de vie quotidienne du Caire d’Émile Bernard, en passant par les estampes et dessins de Tahiti signés Henri Matisse ou Paul Gauguin...C’est un voyage aux destinations multiples que propose à travers cette exposition le musée du quai Branly, en présentant pour la première fois sa collection de peintures.