Rodin, dessiner, découper, au Musée Rodin

Musée Rodin, Paris
jusqu'au 24 février 2019

Etude de Maitre
Si Auguste Rodin (1840-1917) est aux yeux du public un grand sculpteur, ses dessins sont dit-il, la clé de son œuvre. Cette exposition présente près de deux cent cinquante de ses dessins dont quatre-vingt dix ont pour particularité le découpage et l’assemblage de figures. Jouant de la mise en espace de ces corps, ce procédé préparatoire révèle d’audacieuses silhouettes découpées et un dynamisme d’une grande modernité.

Dès ses jeunes années, Rodin procède au découpage de dessins et croquis qu’il colle dans des albums. Entre 1900 et 1910, il découpe une centaine de dessins de nus aquarellés qui forment le cœur de cette exposition. En les découpant, Rodin aime à les manipuler, les situer dans l’espace de multiples façons, les découper de manière volontairement approximative. Il joue avec les petites figures de papier qui sont l’équivalent
de ses figures en plâtre.

Rodin - Femme nue assise, un vêtement sur les épaules

Rodin - Vulcain

Rodin - Deux femmes enlacées

Rodin - Couple enlacé, ou étude pour Le Baiser, 1880-1889


Musée Rodin - Paris
79 rue de Varenne 75007 Paris
Metro : Varenne (L13) ou Invalides (L13, L8, RER C)
www.musee-rodin.fr

Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h
Fermé le lundi

Entrée 10€ - Tarif réduit 4€ : 18/25 ans UE, enseignants
Gratuit : moins de 18 ans, chômeurs, minima sociaux, handicapés, artistes

Abonnement Actualités et Chroniques d'Expos

Recevez régulièrement nos Actualités ou nos dernières Chroniques d'expositions à Paris et en province...

Derniers jours...

  • Balthus à la Fondation Beyeler de Bâle
    Balthus à la Fondation Beyeler de Bâle

    Fondation Beyeler, Bâle
    jusqu'au 1er janvier 2019 

    Réalisme controversé
    Dans son travail aux facettes et aux lectures multiples, vénéré par certains et rejeté par d’autres, Balthus, de son vrai nom Balthasar Klossowski de Rola (1908-2001), trace une voie artistique alternative, voire opposée aux courants des avant-gardes modernes et des représentations que l’on peut s’en faire.

  • Willy Ronis au Pavillon Carré de Beaudoin
    Willy Ronis au Pavillon Carré de Beaudoin

    Pavillon Carré de Beaudoin, Paris
    prolongée jusqu'au 2 janvier 2019

    Essentiel de photographe
    Personnage clé de l’histoire de la photographie française, Willy Ronis (1910-2009) est l’une des plus grandes figures de cette photographie dite "humaniste", attachée à capter fraternellement l’essentiel de la vie quotidienne des gens. À partir de 1985, l'artiste se plonge dans son fonds photographique pour sélectionner ce qu’il considère comme l’essentiel de son travail. Il réalise une série de six albums, constituant ainsi son « testament photographique ». Ces albums inédits sont la matrice de cette exposition.

  • Peintures des lointains, au Musée du Quai Branly
    Peintures des lointains, au Musée du Quai Branly

    Musée du Quai Branly, Paris
    jusqu'au 6 janvier 2019

    Regards de découverte
    Des portraits d’Amérindiens de George Catlin aux scènes de vie quotidienne du Caire d’Émile Bernard, en passant par les estampes et dessins de Tahiti signés Henri Matisse ou Paul Gauguin...C’est un voyage aux destinations multiples que propose à travers cette exposition le musée du quai Branly, en présentant pour la première fois sa collection de peintures.