Picasso, voyages imaginaires à Marseille

Centre de la Vieille Charité et MUCEM, Marseille
jusqu'au 24 juin 2018

Itinérances créatives
Hormis ses trajets entre l’Espagne et la France ou ses quelques voyages en Hollande, Italie, Angleterre et Pologne, nul pays plus lointain n’est tamponné sur le passeport de Pablo Picasso. Aux bateaux ou aux avions, le grand artiste préfère le train. Voyageurs, ses amis artistes, poètes et intellectuels sillonnent le monde et lui envoient des cartes postales, qui collectionnées par centaines, constituèrent une source exceptionnelle d’inspiration pour ses œuvres.

Au Centre de la Vieille Charité, l’exposition présente un ensemble remarquable d’œuvres retraçant les souvenirs de voyages et les itinéraires fictifs de Picasso.
Dévoilant la richesse visuelle de cette relation épistolaire, l’exposition Picasso, voyages imaginaires rend compte de l’étendue de sa curiosité, aiguisée d’une volonté sans borne à entrevoir d’autres cultures que la sienne. A travers cent peintures, sculptures, assemblages, dessins en dialogue avec des œuvres maîtresses des musées de Marseille et du Mucem, l’exposition emprunte cinq itinéraires Bohème Bleue, Afrique fantôme, Amour antique, Soleil noir et Orient rêvé, autant de voyages dans l’antre imaginaire du génie Picasso.

Au Mucem, l'exposition examine les liens privilégiés qu’entretient Picasso avec les arts et traditions populaires, tels qu’ils apparaissent dans son travail de scénographe et de costumier pour la compagnie de Sergei Diaghilev les Ballets russes. 
Entre 1916 et 1921, Picasso collabore en effet à quatre spectacles pour lesquels il réalise décors et costumes. Cette expérience expose le peintre au langage du corps et de la danse, lui inspirant de nouvelles possibilités formelles, qu’il mêle à des éléments empruntés au théâtre de marionnettes, à la commedia dell’arte, à l’art sacré ou encore au folklore espagnol. 

Pablo Picasso - Deux femmes courant sur la plage, 1922 © Succession Picasso 2018

Pablo Picasso - Grande baigneuse, 1921 © Succession Picasso 2018

Pablo Picasso - Femme assise, 1920  © Succession Picasso 2018

Pablo Picasso - Le repas frugal, 1904 © Succession Picasso 2018


Centre de la Vieille Charité, Marseille

2, rue de la Charité 13002 Marseille
Métro Joliette (M2) - Bus 35, 49, 55 - Tram République-Dames
www.marseille.fr

Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h
Fermé lundi et 1er mai

Entrée 12€ - Tarif réduit 8€ : 18-25 ans
Gratuit : moins de 18 ans, artistes, handicapés, demandeurs d’emploi, minima sociaux

---

Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée
7 promenade Robert Laffont, 13002 Marseille
Metro Vieux port (M1) - Bus 49, 60, 82, 582
www.mucem.org

Ouvert tous les jours sauf mardi de 11h à 18h (jusqu'à 19h de mai à juin)
Fermé mardi

Entrée 9,50€ - Tarif réduit 5€ : 18-25 ans
Gratuit : moins de 18 ans, artistes, handicapés, demandeurs d’emploi, minima sociaux

Billet couplé MUCEM + Vieille-Charité 15€

Abonnement Chroniques

Recevez chaque mois nos dernières Chroniques d'expositions et d'actualités artistiques...

Derniers jours...

  • Baselitz à la Fondation Beyeler
    Baselitz à la Fondation Beyeler

    Fondation Beyeler, Bâle
    jusqu'au 29 avril 2018

    Figuration excentrique
    Georg Baselitz (1938) compte parmi les artistes les plus remarquables de notre temps. Il est considéré comme l’inventeur d’un langage iconographique figuratif qui s’appuie sur un riche répertoire d’éléments stylistiques. Des œuvres poignantes issues de toutes les périodes créatrices de l’artiste et exposées à l’occasion de la rétrospective révèlent toute la richesse significative et stylistique de sa production artistique. 

  • Impressionnistes en exil, à la Tate Britain
    Impressionnistes en exil, à la Tate Britain

    Tate Britain, Londres
    jusqu'au 7 mai 2018

    Art en exil
    Dans les années 1870, la France est dévastée par la guerre franco-prussienne et l'insurrection à Paris, ce qui pousse les artistes à se réfugier à l'autre bout de la Manche. Leurs expériences à Londres et les amitiés qui se sont développées ont non seulement influencé leur propre travail mais ont également contribué à la scène artistique britannique.

  • 1789-1914 : Les Hollandais à Paris, au Petit-Palais
    1789-1914 : Les Hollandais à Paris, au Petit-Palais

    Petit-Palais, Paris
    jusqu'au 13 mai 2018

    Emigration et échanges
    De 1789 à 1914, plus d’un millier d’artistes hollandais se rendent en France, attirés par la Ville-Lumière et le dynamisme de sa vie artistique. Paris est en effet la destination prisée de nombre d’artistes du monde entier. Elle attire par les multiples possibilités qu’elle offre : son enseignement, les opportunités de carrière, la richesse de ses musées et un marché de l’art en plein essor.