Devenir Matisse, à Cateau Cambrésis

Musée Matisse de Cateau-Cambrésis, 
jusqu'au 9 février 2020 

(Naissance d'un maitre) 
À l’occasion du 150e anniversaire de la naissance de Henri Matisse (1869-1954), le musée du Cateau-Cambrésis évoque la formation du peintre (l’école de dessin de St-Quentin, l’académie Julian, les cours d’Eugène Carrière…), l’importance de sa région natale (l’univers des textiles, ces étoffes et ces couleurs qui lui donneront le goût du décoratif) et sa découverte des grands maîtres…

Le jeune Matisse fréquente assidûment le palais des Beaux-Arts de Lille et le musée du Louvre, à Paris, où il réalise des copies de tableaux de Raphaël, Poussin, Davidsz de Heem, Philippe de Champaigne… Il apprendra aussi de ses contemporains, Albert Marquet, Paul Signac, Henri Manguin, André Derain.
La seconde partie du parcours, « Matisse professeur », concerne l’académie qu’il a fondée en 1908 dans son atelier de la rue de Sèvres. Des peintres comme Max Weber, Oskar Moll, Rudolf Levy, compteront parmi ses élèves.
Au total, l’exposition réunit plus de deux cents œuvres, de Matisse bien sûr, mais aussi de Goya, Quentin de La Tour, Picasso, Cézanne, Marquet, Gauguin…


 

Musée départemental Matisse
Place du Commandant Richez
59360 Le Cateau-Cambrésis
www.museematisse.fr

Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h, nocturnes vendredi, samedi, dimanche jusque 19h30
Fermé mardi, 1er janvier, 1er novembre et 25 décembre

Entrée 8€ - Tarif Réduit 4€ : 25 entrées, Carte Louvre-Lens
Gratuit : moins de 26 ans, handicapés, chômeurs, minima sociaux

Abonnement Chroniques et Actualités POZOR

Inscrivez-vous et recevez chaque mois, nos dernières Chroniques d'expositions, ou nos Actualités à venir.

Derniers jours...

  • De Rousseau à Séraphine, les naïfs au Musée Maillol
    De Rousseau à Séraphine, les naïfs au Musée Maillol

    Musée Maillol, Paris, 
    jusqu'au 19 janvier 2020 

    (Grands Naïfs) 
    Issues du monde passionnant, rêveur, insolite et inépuisable des artistes dits « naïfs », appelés à l'époque « primitifs modernes », qui renouvellent la peinture à leur manière, à l’écart des avant-gardes et des académismes…, plus d'une centaine d'œuvres aux couleurs éclatantes livrent un pan souvent négligé de l’histoire de l’art de l’entre-deux guerres…

  • Degas à l'Opéra, au Musée d'Orsay
    Degas à l'Opéra, au Musée d'Orsay

    Musée d'Orsay, Paris, 
    jusqu'
    au 19 janvier 2020 

    (Impressionnisme magnifié) 
    Sur toute sa carrière, de ses débuts dans les années 1860 jusqu'à ses oeuvres ultimes au-delà de 1900, Edgar Degas (1834-1917) a fait de l'Opéra le point central de ses travaux. Il en explore les divers espaces, salle et scène, loges, foyer, salle de danse, s'attache à ceux qui les peuplent, danseuses, chanteurs, musiciens de l'orchestre, spectateurs, abonnés en habit noir hantant les coulisses…

  • Bacon en toutes lettres, au Centre Pompidou
    Bacon en toutes lettres, au Centre Pompidou

    Centre Pompidou, Paris, 
    jusqu'au 20 janvier 2020 

    (Icône britannique) 
    Plus de vingt ans après la dernière retrospective du grand artiste britannique Françis Bacon (1909-1992) au Centre Pompidou, l'exposition "Bacon en toutes lettres" réunit des peintures de 1971 à ses dernières œuvres en 1992 en plaçant la littérature puisée dans la bibliothèque de l'artiste, au cœur de l’exposition…