Félix Fénéon, les temps nouveaux, au Musée de l'Orangerie

Musée de l'Orangerie de Paris, 
jusqu'au 17 juin 2020 

(Collection d'expert) 
Faisant suite à la première partie sur sa collection d'arts "lointains" au Musée du Quai Branly cet été, cette exposition continue l'hommage à Félix Fénéon (1861-1944), grand critique d’art, éditeur, directeur de galerie, collectionneur d'art et acteur majeur de la scène artistique de la fin du XIXe siècle et du tournant du XXe siècle. 

L’exposition montre les différentes facettes de ce personnage singulier, au physique de quaker et à l’humour pince-sans-rire, qui sut concilier carrière de fonctionnaire modèle, engagement artistique et convictions anarchistes.
Chroniqueur, rédacteur à la Revue Blanche, critique d’art, éditeur, galeriste, Fénéon fut également un collectionneur exceptionnel qui réunit un nombre important de chefs d’œuvre ainsi que de sculptures africaines et océaniennes.
Soutien inconditionnel du néo-impressionnisme, découvreur de Seurat, directeur artistique de la galerie Bernheim-Jeune, défendant le fauvisme, le futurisme, Matisse, le rôle de Fénéon sur la scène artistique du début du XXe siècle fut déterminant.

 

Musée de l'Orangerie
Jardin des Tuileries, place de la Concorde - Paris 8e
Metro : Concorde (L1, 8, 12)
www.musee-orangerie.fr

Ouvert lundi et mercredi à dimanche, de 9h à 18h
Fermé mardi, le 1er mai, le matin du 14 juillet et le 25 décembre

Entrée 9€ - Tarif Réduit 6,50€ : 18-25 ans hors UE,
Gratuit : moins de 18 ans, moins de 26 ans UE, chômeurs, handicapés

Abonnement Chroniques et Actualités POZOR

Inscrivez-vous et recevez chaque mois, nos dernières Chroniques d'expositions, ou nos Actualités à venir.

Derniers jours...

  • De Rousseau à Séraphine, les naïfs au Musée Maillol
    De Rousseau à Séraphine, les naïfs au Musée Maillol

    Musée Maillol, Paris, 
    jusqu'au 19 janvier 2020 

    (Grands Naïfs) 
    Issues du monde passionnant, rêveur, insolite et inépuisable des artistes dits « naïfs », appelés à l'époque « primitifs modernes », qui renouvellent la peinture à leur manière, à l’écart des avant-gardes et des académismes…, plus d'une centaine d'œuvres aux couleurs éclatantes livrent un pan souvent négligé de l’histoire de l’art de l’entre-deux guerres…

  • Degas à l'Opéra, au Musée d'Orsay
    Degas à l'Opéra, au Musée d'Orsay

    Musée d'Orsay, Paris, 
    jusqu'
    au 19 janvier 2020 

    (Impressionnisme magnifié) 
    Sur toute sa carrière, de ses débuts dans les années 1860 jusqu'à ses oeuvres ultimes au-delà de 1900, Edgar Degas (1834-1917) a fait de l'Opéra le point central de ses travaux. Il en explore les divers espaces, salle et scène, loges, foyer, salle de danse, s'attache à ceux qui les peuplent, danseuses, chanteurs, musiciens de l'orchestre, spectateurs, abonnés en habit noir hantant les coulisses…

  • Bacon en toutes lettres, au Centre Pompidou
    Bacon en toutes lettres, au Centre Pompidou

    Centre Pompidou, Paris, 
    jusqu'au 20 janvier 2020 

    (Icône britannique) 
    Plus de vingt ans après la dernière retrospective du grand artiste britannique Françis Bacon (1909-1992) au Centre Pompidou, l'exposition "Bacon en toutes lettres" réunit des peintures de 1971 à ses dernières œuvres en 1992 en plaçant la littérature puisée dans la bibliothèque de l'artiste, au cœur de l’exposition…