Goya, le maitre et son école, à Agen

Eglise des Jacobins d'Agen, 
jusqu'au 10 février 2020 

(Néo-classicisme pré-romantique) 
Cette exposition sur Francisco José de Goya y Lucientes (1746-1826) propose d’établir à travers près de 90 peintures, dessins et gravures, les constantes dans les œuvres de Goya et entend révéler pour la première fois au public le rôle joué par son entourage et par les artistes qui travaillaient dans son atelier…

Ambassadeur à la cour de Madrid entre 1874 et 1881, le comte Damase de Chaudordy (1826-1889), légua à sa ville natale d'Agen ses collections d’art, amassées au cours d’une vie diplomatique au service de la France, notamment cinq tableaux de Goya (acquis auprès de Federico de Madrazo, ancien premier peintre de la reine et directeur du musée du Prado, provenant directement de Don Xavier, et de Don Mariano, marquis de l’Espinar, fils et petit-fils de Goya). 
À ce groupe d’oeuvres s’ajoutent, de sources inconnues, une jolie petite scène galante, un « grand tableau genre de Goya, marché aux bestiaux », en fait une scène d’élevage de taureaux par un peintre non-identifié, et un panneau attribué à Goya, mais identifié depuis comme une oeuvre caractéristique et connue en plusieurs versions, Le Garrot par Eugenio Lucas Velázquez.
Avec celles-ci, près de 90 œuvres provenant de musées du monde entier (Budapest, Suisse, Berlin, Espagne, New-York...) sont réunies dans l’écrin que constitue l’église des Jacobins d'Agen.

L'exposition s’inscrit dans les recherches organisées par le musée du Louvre et le Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France. L’équipe scientifique du musée d’Agen est accompagnée dans ce projet par Juliet Wilson-Bareau, spécialiste reconnue de l’œuvre de Goya, avec le soutien du ministre de la Culture.


 

Eglise des Jacobins
Rue Richard-Cœur-de-Lion 47000 Agen
www.agen.fr

Ouvert tous les jours de 11h à 19h, nocturne jeudi jusqu’à 21h
Fermé le 25 décembre

Entrée 12€ - Tarif Réduit 6€ : 10-18 ans
Gratuit : moins de 10 ans

Abonnement Chroniques et Actualités POZOR

Inscrivez-vous et recevez chaque mois, nos dernières Chroniques d'expositions, ou nos Actualités à venir.

Derniers jours...

  • De Rousseau à Séraphine, les naïfs au Musée Maillol
    De Rousseau à Séraphine, les naïfs au Musée Maillol

    Musée Maillol, Paris, 
    jusqu'au 19 janvier 2020 

    (Grands Naïfs) 
    Issues du monde passionnant, rêveur, insolite et inépuisable des artistes dits « naïfs », appelés à l'époque « primitifs modernes », qui renouvellent la peinture à leur manière, à l’écart des avant-gardes et des académismes…, plus d'une centaine d'œuvres aux couleurs éclatantes livrent un pan souvent négligé de l’histoire de l’art de l’entre-deux guerres…

  • Degas à l'Opéra, au Musée d'Orsay
    Degas à l'Opéra, au Musée d'Orsay

    Musée d'Orsay, Paris, 
    jusqu'
    au 19 janvier 2020 

    (Impressionnisme magnifié) 
    Sur toute sa carrière, de ses débuts dans les années 1860 jusqu'à ses oeuvres ultimes au-delà de 1900, Edgar Degas (1834-1917) a fait de l'Opéra le point central de ses travaux. Il en explore les divers espaces, salle et scène, loges, foyer, salle de danse, s'attache à ceux qui les peuplent, danseuses, chanteurs, musiciens de l'orchestre, spectateurs, abonnés en habit noir hantant les coulisses…

  • Bacon en toutes lettres, au Centre Pompidou
    Bacon en toutes lettres, au Centre Pompidou

    Centre Pompidou, Paris, 
    jusqu'au 20 janvier 2020 

    (Icône britannique) 
    Plus de vingt ans après la dernière retrospective du grand artiste britannique Françis Bacon (1909-1992) au Centre Pompidou, l'exposition "Bacon en toutes lettres" réunit des peintures de 1971 à ses dernières œuvres en 1992 en plaçant la littérature puisée dans la bibliothèque de l'artiste, au cœur de l’exposition…