Hopper à la Fondation Beyeler de Bâle

Fondation Beyeler, Bâle, 
jusqu'au 17 mai 2020 

(Réalisme populaire) 
Edward Hopper (1882–1967) compte parmi les artistes majeurs du 20ème siècle. Connu en Europe principalement pour ses peintures à l’huile de scènes de la vie urbaine produites dans les années 1920 à 1960, dont certaines ont acquis une popularité exceptionnelle, jusqu’à présent ses paysages avaient reçu moins d’attention…

L’idée de cette exposition a germé lorsque Cape Ann Granite, peinture de paysage d’Edward Hopper datant de l’année 1928, a intégré la collection de la Fondation Beyeler en tant que prêt permanent. L’œuvre a fait partie des décennies durant de la célèbre collection Rockefeller et date d’une époque à laquelle Hopper fait l’objet d’une attention croissante de la part de la critique, des commissaires d’exposition et du public. En 1929, il est notamment invité à participer à la deuxième exposition du Museum of Modern Art de New York intitulée Paintings by Nineteen Living Americans.
Les peintures de paysage de Hopper donnent l’impression qu’il s’y agit en fait d’une chose invisible, qui se passe en dehors du tableau, ainsi que l’illustre par exemple sa toile Cape Cod Morning (1950): dans une fenêtre en baie, une femme au visage baigné de soleil scrute une chose qui demeure inaccessible au regard du spectateur parce qu’elle se situe en dehors de l’espace pictural. Les paysages visibles de Hopper ont toujours pour pendant des paysages invisibles et subjectifs, qui apparaissent à l’intérieur du spectateur. Comme toutes ses toiles, les paysages de Hopper sont empreints de mélancolie et de solitude. Il émane souvent d’eux une impression d’étrangeté et de menace. Hopper montre aussi dans son œuvre l’irruption parfois brutale de l’homme dans la nature, mettant en relation paysages naturels et paysages urbains. Hopper a contribué de manière significative à établir la notion d’une Amérique mélancolique, marquée aussi par les faces sombres du progrès – un espace immense et sans limites, grandement popularisé en particulier par sa reprise et son développement au cinéma dans des œuvres telles La Mort aux trousses d’Alfred Hitchcock (1959), Paris, Texas de Wim Wenders (1984) ou Danse avec les loups de Kevin Costner (1990).

L’exposition réunit 65 œuvres datant des années 1909 à 1965 et le cinéaste Wim Wenders a réalisé spécialement pour cette exposition un court-métrage 3D exceptionnel intitulé Two or Three Things I Know about Edward Hopper, projeté dans une salle dédiée. Ce film constitue l’hommage personnel de Wim Wenders à Edward Hopper, qui l’a marqué durablement et a influencé son œuvre cinématographique. Wenders a parcouru les États-Unis en quête de l’«esprit» de Hopper, condensant les prises ainsi obtenues en un film, dont la première aura lieu lors du vernissage de l’exposition. Ce film montre de manière poétique et émouvante ce que le cinéma doit à Edward Hopper, mais aussi à quel point Hopper a été influencé par le cinéma.


Fondation Beyeler 
Baselstrasse 101, CH-4125 Riehen / Bâle
Tramway : Arret Fondation Beyeler (Tram 6)
www.fondationbeyeler.ch

Ouvert tous les jours de 10h à 18h, nocturne mercredi jusqu'à 20h

Entrée 25€ - Tarif réduit 12€ : étudiants, enseignants
Gratuit : jusqu'à 25 ans

Abonnement Chroniques et Actualités POZOR

Inscrivez-vous et recevez chaque mois, nos dernières Chroniques d'expositions, ou nos Actualités à venir.

Derniers jours...

  • Velickovic au FHEL de Landerneau
    Velickovic au FHEL de Landerneau

    Fonds Hélène et Edouard Leclerc, Landerneau, 
    jusqu'au 26 avril 2020

    (Figuration tragique
    Hommage à Vladimir Velickovic (1935-2019), peintre de la figuration narrative d'origine yougoslave décédé cet été, l’un des plus importants artistes tragiques de notre temps. Son œuvre forte, intense, violente parfois, toujours d’une radicale actualité, touche, elle bouscule.

  • Hopper à la Fondation Beyeler de Bâle
    Hopper à la Fondation Beyeler de Bâle

    Fondation Beyeler, Bâle, 
    jusqu'au 17 mai 2020 

    (Réalisme populaire) 
    Edward Hopper (1882–1967) compte parmi les artistes majeurs du 20ème siècle. Connu en Europe principalement pour ses peintures à l’huile de scènes de la vie urbaine produites dans les années 1920 à 1960, dont certaines ont acquis une popularité exceptionnelle, jusqu’à présent ses paysages avaient reçu moins d’attention…

  • Arroyo à la Maison Balzac de Paris
    Arroyo à la Maison Balzac de Paris

    Maison de Balzac, Paris, 
    jusqu'au 10 mai 2020 

    (Double hommage) 
    À travers une trentaine de peintures, collages et dessins, réalisés depuis 2014, La Comédie humaine, Balzac par le grand artiste de la Figuration Narrative Eduardo Arroyo (1937-2018) montre comment cet artiste utilise sa connaissance très fine de Balzac pour se pencher sur ses propres impressions…