Actualités et Chroniques d'expositions

Sélection de grandes expositions et d'événements artistiques du moment,
à Paris et ailleurs… (encore plus d'actualités live sur notre Facebook)

Musée d'Orsay, Paris
jusqu'
au 6 janvier 2019

Post-Impressionnisme d'avant-garde
En 1900, à dix-huit ans, l'alors jeune Pablo Ruiz Picasso (1881-1973), qui signe bientôt Picasso, a tout du jeune prodige. Sa production se partage entre tableaux académiques, pour se justifier vis-à-vis de son père, professeur rêvant d'une carrière officielle pour son fils, et œuvres plus personnelles, au contact de l'avant-garde barcelonaise. C'est sa peinture de salon qui le conduit à Paris, désigné pour représenter son pays à la section espagnole des peintures de l'Exposition Universelle…

Musée Maillol, Paris
jusqu'au 20 janvier 2019

Dialogues de sculpteurs
Le musée Maillol met à l’honneur le grand artiste suisse Alberto Giacometti (1901-1966) et propose, en collaboration avec la Fondation Giacometti, une relecture de son œuvre en dialogue avec les grands sculpteurs classiques et les modernes de son époque.

Musée du Luxembourg, Paris
jusqu'au 27 janvier 2019

Illustre méconnu
Alphonse Mucha (1860-1939) est un artiste à la fois célèbre et méconnu. Célèbre pour avoir parfois donné son nom à l’Art nouveau, dont il fut sans doute le représentant le plus populaire. Méconnu pour son immense ambition de peintre voué à la cause nationale de son pays d’origine, qui ne s’appelait pas encore la Tchéquie, et des peuples slaves.

Halle St-Pierre, Paris
jusqu'au 10 mars 2019

Créateurs singuliers
A l’occasion du Tandem PARIS-TOKYO, la Halle Saint Pierre présente Art Brut Japonais II. A l’heure où l’art brut trouve une place importante sur la scène de l’art contemporain, le Japon contribue à porter ce phénomène artistique au-delà de son ancrage originel occidental. 

Fondation Beyeler, Bâle
jusqu'au 1er janvier 2019 

Réalisme controversé
Dans son travail aux facettes et aux lectures multiples, vénéré par certains et rejeté par d’autres, Balthus, de son vrai nom Balthasar Klossowski de Rola (1908-2001), trace une voie artistique alternative, voire opposée aux courants des avant-gardes modernes et des représentations que l’on peut s’en faire.

Environs du Panthéon, Paris 5e
jusqu'au 8 octobre 2018

Illustre Street-Art
L’artiste urbain C215 donne des visages aux grandes figures honorées au Panthéon avec le parcours « Illustres ! C215 autour du Panthéon ». Parcourez un itinéraire dans la crypte du Panthéon puis dans les rues du Ve arrondissement ! Vous entrerez dans les coulisses de création de C215 avant de découvrir 28 portraits de personnalités historiques réalisées par le street-artiste aux environs du monument.

Musée Rigaud, Perpignan
jusqu'au 4 Novembre 2018

Retraite merveilleuse
Réfugié à Céret au début de la Seconde guerre mondiale, Raoul Dufy (1877-1953), entre en 1941 en relation avec le Dr Nicolau qui entreprend de soigner la douloureuse polyarthrite de l'artiste dans sa clinique de Perpignan. C’est le début de la période perpignanaise de Dufy qui ne s’achèvera qu’en 1950, avec son départ pour les États-Unis.

Petit-Palais, Paris
jusqu'au 14 octobre 2018

Impressionnisme éxilé
Dans les années 1870, la France est dévastée par la guerre franco-prussienne et l'insurrection à Paris, ce qui pousse les artistes à se réfugier à l'autre bout de la Manche. Leurs expériences à Londres et les amitiés qui se sont développées alors ont non seulement influencé leur propre travail, mais également contribué à la scène artistique britannique.

Centre Pompidou, Paris
jusqu'au 15 octobre 2018

Laboratoire d'Art Moderne
Photographe de l'agence Rapho dans les années 50 et 60, Sabine Weiss (1924-) est aujourd’hui la dernière représentante du grand courant de la photographie dite humaniste. Dans ses moments libres, elle pose un regard à la fois doux et compréhensif sur les habitants des villes qu'elle côtoie. Sabine Weiss est à la recherche des beautés simples des moments suspendus, de repos ou de rêverie sans pour autant cacher la pauvreté du quotidien de l’Europe de l’après-guerre.

Musée des Beaux-Arts, Rouen
jusqu'au 24 septembre 2018

Référence de l'Art
Considéré par de nombreux historiens de l'art et de critiques comme l'artiste le plus important du XXe siècle, Marcel Duchamp (1887-1968) est probablement l'artiste qui a exercé le plus d'influence sur les différents courants de l'art contemporain. Protagonistes du Minimalisme et de l'Art Conceptuel, il a également été l'inspirateur du Pop-Art, du Néo-Dadaïsme et du Cinétisme. Pourtant, qui peut dire qu'il connait vraiment son oeuvre aux ramifications sans fin ?

Fonds Hélène et Edouard Leclerc, Landerneau
jusqu'au 4 Novembre 2018

Figure moderniste
Henry Moore l’un des sculpteurs les plus influents du XXe siècle est le premier artiste britannique à devenir une star mondiale de son vivant. Incarnation du modernisme de l’après-guerre, son art amorce le renouveau de la sculpture en Grande-Bretagne, un mouvement qui se poursuit encore aujourd’hui.

Centre d'Art Contemporain de l'Abbaye d'Auberive
jusqu'au 30 septembre 2018

Histoire singulière
Figure incontournable de la création contemporaine et de l'Art singulier français, Stéphane Blanquet présente "Par les masques écornés" à l’Abbaye d’Auberive, un projet artistique qui puise dans l’histoire et les symboliques de ce monument fort de mille ans d’histoire. A travers une scénographie spécifique, l'artiste met en scène plus de 100 dessins, sculptures, tapisseries, lithographies... et entraine les visiteurs dans son univers sensible et polymorphe.

Musée Granet, Aix-en-Provence
jusqu'au 23 septembre 2018

Confrontation de créateurs
Unis par des origines méridionales communes, l’Espagnol Pablo Picasso (1881-1973) et le Français de père hispano-cubain Francis Picabia (1879-1953), furent plus proches que ce que l’histoire en a retenu. Goûtant la même liberté d’expérimentation en art, leurs carrières respectives, pour différentes qu’elles soient, ne furent qu’une longue rupture avec l’idée même de style.

Musée d'Art Moderne, Paris
jusqu'au 6 janvier 2019

Art universel
Artiste au croisement de plusieurs mondes, Zao Wou-Ki (1920-2013) quitte la Chine en 1948 pour venir à Paris. Son œuvre traverse les débats esthétiques qui marquent le développement de l’art moderne et, s’il appartient à une scène parisienne qu'il apprécie, il perçoit très tôt la vitalité de la peinture américaine tout en renouant avec certains traits de la peinture chinoise.

Pavillon Carré de Beaudoin, Paris
jusqu'au 29 septembre 2018

Essentiel de photographe
Personnage clé de l’histoire de la photographie française, Willy Ronis (1910-2009) est l’une des plus grandes figures de cette photographie dite "humaniste", attachée à capter fraternellement l’essentiel de la vie quotidienne des gens. À partir de 1985, l'artiste se plonge dans son fonds photographique pour sélectionner ce qu’il considère comme l’essentiel de son travail. Il réalise une série de six albums, constituant ainsi son « testament photographique ». Ces albums inédits sont la matrice de cette exposition.

Hotel de Caumont, Aix-en-Provence
jusqu'au 23 septembre 2018

Couleurs et paysages du Sud
La période provençale de Nicolas de Staël (1913-1955) marque un tournant essentiel, aussi bien dans sa vie que dans son œuvre. Entre 1953 et 1954, la lumière du Midi, la beauté du pays, une rencontre amoureuse et l’épreuve de la solitude, sont autant d’expériences qui nourrissent son imaginaire et le rythme spectaculaire de sa production artistique. 

Musée Estrine, St-Rémy-de-Provence
jusqu'au 23 septembre 2018

Collection intime
En 1950, lorsque Pierre Bergé fait la connaissance de Bernard Buffet (1928-1999), l’artiste est déjà célèbre. Remarqué par quelques critiques au Salon des Indépendants en 47, le jeune artiste s’impose par un style qui n’appartient qu’à lui. A une époque où l’art abstrait gagne du terrain, il opte résolument pour la figuration. En un éclair, leurs destins se lient et les deux hommes se rendent en Bretagne puis en Provence, où Buffet travaillera jusqu’en 1955. Pendant huit ans les deux hommes ont vécu dans une totale complicité. Ce sont des années très fécondes pour l’artiste qui travaille tel un forçat, enfermé dans l’atelier.

Musée du Quai Branly, Paris
jusqu'au 6 janvier 2019

Regards de découverte
Des portraits d’Amérindiens de George Catlin aux scènes de vie quotidienne du Caire d’Émile Bernard, en passant par les estampes et dessins de Tahiti signés Henri Matisse ou Paul Gauguin...C’est un voyage aux destinations multiples que propose à travers cette exposition le musée du quai Branly, en présentant pour la première fois sa collection de peintures.

Abonnement Actualités et Chroniques d'Expos

Recevez régulièrement nos Actualités ou nos dernières Chroniques d'expositions à Paris et en province...

Derniers jours...

  • Nicolas de Staël en Provence, à Caumont-Aix
    Nicolas de Staël en Provence, à Caumont-Aix

    Hotel de Caumont, Aix-en-Provence
    jusqu'au 23 septembre 2018

    Couleurs et paysages du Sud
    La période provençale de Nicolas de Staël (1913-1955) marque un tournant essentiel, aussi bien dans sa vie que dans son œuvre. Entre 1953 et 1954, la lumière du Midi, la beauté du pays, une rencontre amoureuse et l’épreuve de la solitude, sont autant d’expériences qui nourrissent son imaginaire et le rythme spectaculaire de sa production artistique. 

  • Picasso-Picabia, au Musée Granet d'Aix
    Picasso-Picabia, au Musée Granet d'Aix

    Musée Granet, Aix-en-Provence
    jusqu'au 23 septembre 2018

    Confrontation de créateurs
    Unis par des origines méridionales communes, l’Espagnol Pablo Picasso (1881-1973) et le Français de père hispano-cubain Francis Picabia (1879-1953), furent plus proches que ce que l’histoire en a retenu. Goûtant la même liberté d’expérimentation en art, leurs carrières respectives, pour différentes qu’elles soient, ne furent qu’une longue rupture avec l’idée même de style.

  • Bernard Buffet, Collection Bergé, à St-Rémy-de-Provence
    Bernard Buffet, Collection Bergé, à St-Rémy-de-Provence

    Musée Estrine, St-Rémy-de-Provence
    jusqu'au 23 septembre 2018

    Collection intime
    En 1950, lorsque Pierre Bergé fait la connaissance de Bernard Buffet (1928-1999), l’artiste est déjà célèbre. Remarqué par quelques critiques au Salon des Indépendants en 47, le jeune artiste s’impose par un style qui n’appartient qu’à lui. A une époque où l’art abstrait gagne du terrain, il opte résolument pour la figuration. En un éclair, leurs destins se lient et les deux hommes se rendent en Bretagne puis en Provence, où Buffet travaillera jusqu’en 1955. Pendant huit ans les deux hommes ont vécu dans une totale complicité. Ce sont des années très fécondes pour l’artiste qui travaille tel un forçat, enfermé dans l’atelier.